Les réponses

resulats

Les réponses au questionnaire sont mises en valeur sur cette page. Cliquez sur l’entête des cartouches pour afficher la liste classée par ordre alphabétique. Vous n’avez pas encore participé ? Rendez-vous sur la page du questionnaire.

 

 Laguionie Jean-François

letableau05_tn1. Quel est le premier film que vous vous souvenez avoir vu au cinéma ?

Je me souviens de « Blanche Neige » de Disney, où j’ai passé la séance sous mon fauteuil, complètement terrorisé… et d’une séance de conférence « Connaissance du Monde » sur le lac Titicaca. Mes parents d’avant la TV étaient très amateurs de ce genre de projection… Mais je ne sais pas laquelle a précédé l’autre.

2. Pourriez-vous raconter un souvenir marquant d’une séance avec des enfants ?

Un souvenir ému d’une projection de « L’Ile de Black Mor » dans le cadre de « collège au cinéma » :  à Cabourg, il s’était produit un malentendu, je m’étais trompé de date, sans doute, et il n’y avait qu’un seul enfant dans la salle que sa mère avait déposé là pour aller faire des courses… Le directeur de la salle me propose d’annuler la séance, mais je lui demande s’il veut bien la maintenir. Et je m’assied à côté de ce jeune garçon. Tout va bien jusqu’au moment  dramatique où la musique est un peu forte. Il a peur et il me prend la main… Je ne l’ai pas retirée, et nous avons continué ainsi à voir un film que je découvrais avec un tout autre regard…

3. Quel est votre film École et cinéma préféré (cf liste en pièce jointe) ? Pourquoi ? Et celui qui vous a le plus résisté ? Pourquoi ?

Mon choix porterait sur « Boudu sauvé des eaux » ou « le chien jaune de Mongolie »  Il y a de la grandeur et de la tendresse… J’apprécie moins les contes plus classiques, dont les jeunes ont un peu soupé.

4. Selon vous, pourquoi montre-t-on des films aux enfants ?

Peut-être pour s’épargner le devoir de leur raconter des histoires par nous même. On s’adresse aux conteurs et c’est très bien ainsi… D’autant plus que c’est l’occasion de les rapprocher de nous (les enfants), ou de nous rapprocher de nous. La plupart des films de la liste proposée par Ecole et cinéma (à part quelques films d’animation » ne leur sont pas destinés en priorité. Ce sont des classiques de l’humour ou de l’aventure qui s’adressent à tout le monde. Soit à l’adulte qui pointe en eux, soit à l’enfant qui est encore en nous. Pour un cinéaste, selon moi, la meilleure façon de parler aux enfants est de ne pas y penser.

5. Quelles sont vos réflexions sur l’avenir du projet École et cinéma, sur l’éducation artistique au cinéma en général ?

Ecole et cinéma, bien sûr, est essentiel a l’éducation (et pas seulement artistique). Le visionnage en groupe, avec des enseignants, développe je suppose l’esprit critique des jeunes, le plaisir de la découverte, l’expérience du récit au second degré… On aime ou on aime pas ? pourquoi ?…etc Le cinéma est étrange, magique. Comme le théâtre, il propose une sorte d’aventure humaine par délégation. Tellement éloignée de l’actualité violente et inexpliquée !… Il peut nous parler de la peinture ou de la danse… Des arts qui ne sont pas très évidents. J’espère que le 7 ème art restera longtemps pour l’école un véritable enrichissement.